Recherche

Colloque : La politique du visage. Fanatisme esthétique et regard éthique

visuel
Date début
Date fin
Rennes

Le visage n’est pas « naturel » ; il est une construction historique, sociale et politique. Son ambiguïté reflète nombre de tensions intellectuelles qui fondent la conception même de l’individu humain : l'humanité et l'animalité, le corps et l'âme, l'intérieur et l'extérieur, l’artificiel et le naturel, etc. On perçoit aisément les pièges du combat philosophique contre le dualisme, lorsqu’il s’agit de la conception du visage.

Une prise de conscience artistique et politique est indispensable : qu’est-ce que le visage, littéralement et symboliquement ? Qu'y a-t-il eu avant et qu’y aura-t-il après le visage humain ? Quel est le sens social du visage : dans la réalisation de soi ? dans la reconnaissance sociale (au sens double du terme) ? dans la construction de l’identité ? Qu’est-ce que « porter » le visage ? Comment le visage participe-t-il des codes sociaux, autant pour construire le lien que pour favoriser les discriminations ?