Actualités et chroniques

Les réseaux métiers

Body

VISUEL 1

Afin de sortir de l’approche établissement ou thématique, la communauté d’universités et établissements a mis en place des espaces d’échanges entre les professionnels de chaque établissement. Une démarche appréciée.

VISUEL 1
Virginie  Lesvenan : vice-présidente personnels BIATSS

Réseau par définition, l’Université Bretagne Loire souhaite créer une véritable communauté entre ses acteurs. C’est pourquoi elle a mis en place des réseaux thématiques “métiers“. Leur objectif est de favoriser les échanges de façon transversale à partir des pratiques et des expériences de chacun. Installés sous l’égide de la vice-présidente déléguée en charge de la cohésion et de la vice-présidente déléguée en charge des personnels BIATSS, ils doivent permettre de faire face aux enjeux de transformation que connait actuellement l’enseignement supérieur. Ces réseaux cherchent donc à avancer de manière conjointe sur des diagnostics, formations et partages d’expérience.

Lutte contre les discriminations

Parmi leurs champs d’action, on retrouve de nombreux aspects sur l’accessibilité. Des propositions sont ainsi d’ores et déjà avancées sur la structuration d’un réseau d’égalité femme / homme, à partir des initiatives existantes. Les réseaux métiers cherchent aussi à accompagner les établissements pour l’obtention de la labellisation Human Resources Strategy for Researchers (HSR4R). Dernier volet, le partage des plans de formation des personnels entre les membres afin de mettre en place des actions communes.

Des réunions plusieurs fois par an

Plusieurs réseaux se sont déjà fortement structurés. Mais d’autres corps de métiers sont concernés. Il s’agit des directeurs de recherche, des professionnels de la communication ou encore de la documentation. En tout, une dizaine fonctionnent avec des premiers retours positifs. “Les personnes qui y participent ont trouvé qu’il y avait une valeur ajoutée énorme à partager leurs compétences et leurs difficultés“ explique Virginie Dupont, vice-présidente Cohésion. Le but restant bien “l’amélioration continue et de mener des projets ensemble“, grâce à des réunions 2 à 4 fois par an.

Des espaces de dialogue continus

À chaque fois, une adresse commune est mise en place par champs métiers, ainsi qu’un espace partagé commun afin de continuer à communiquer. À partir de là, ils doivent assurer la coordination territoriale de la responsabilité sociale des établissements (RSE) et de l’environnement social au travail (EST). Cela concerne plus particulièrement les domaines de l’hygiène-sécurité, la santé, la vie personnelle, le handicap, mais aussi le bien-être au travail, le développement durable, le sport et la culture.
Les réseaux se sont fixés un même cap “faire mieux ensemble“. Un slogan qui pourrait bien être celui de l’Université Bretagne Loire.

A lire aussi...

VISUEL 1Mise en place des réseaux métiers au sein de l'Université Bretagne Loire

"Faire mieux ensemble", tel est l'objectif des "réseaux métiers" qui se développent au sein de l'Université Bretagne Loire.



VISUEL 1Fonction(s) du contrôleur de gestion

A leur tour, les contrôleurs de gestion se sont réunis pour initier leur "réseau métier" au sein de l'Université Bretagne Loire.

 


VISUEL 1Réseau métier "hygiène et sécurité" Grand Ouest

L'(in)formation au cœur des discussions de ce réseau qui poursuivra ses travaux dans le cadre de l'Université Bretagne Loire.
 


VISUEL 1Réseau métier "direction des affaires financières"

Les "DAF" des établissements collaborent pour créer ensemble des solutions adaptées aux évolutions des réglementations et outils.
 


VISUEL 1La méthode-projet au cœur du réseau des DGS

Ce réseau spécifique constitue à la fois une instance d'articulation et d'instruction sur les dossiers structurants.