Actualités et chroniques

PEPITE m'a permis de lancer ma société

Body

VISUEL 1

PEPITE sensibilise, forme et accompagne les étudiant-es entrepreneur-es. Un coup de pouce dont a bénéficié Théo Olivier, doctorant en droit et désormais chef d’entreprise.

“Dans le cadre de mes recherches, je me suis lancé le défi de trouver une nouvelle organisation du travail”. C’est ainsi que Théo Olivier raconte la genèse de sa thèse en droit… mais aussi de son entreprise Take A Desk. Être doctorant-entrepreneur c’est en effet possible, grâce à l’accompagnement des PEPITEs. Ces structures labellisées par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation offrent en effet un statut et même un diplôme, celui d’étudiant-entrepreneur. Dans le cas de Théo, l’objectif était donc de créer, avec son associée Louise Vialard, une entreprise, tout en gardant son statut et ses activités de chercheur.

SON PROJET : DES ESPACES DE TRAVAIL PARTAGÉS ET THÉMATIQUES

VISUEL 1Le constat, le jeune entrepreneur l’a dressé à travers ses recherches : un quart des entreprises ont des espaces vacants. Et dans le même temps, 93 % des jeunes diplômés ne veulent plus d’un bureau classique. Take A Desk, propose donc aux travailleurs “de ne plus aller dans leur bureau, mais près de chez eux, avec des personnes qui travaillent dans la même thématique” explique son cofondateur. Il y a donc un travail pour identifier des espaces vides dans les entreprises, puis pour le thématiser et finalement y placer des travailleurs. Ces derniers s’engagent ensuite pour un contrat d’un an, reconductible. Ils bénéficient ainsi d’un environnement de travail avec d’autres professionnels travaillant sur les mêmes problématiques qu’eux.

RASSURANT POUR SON DIRECTEUR DE THÈSE

Avec 7 espaces en fonctionnement sur Nantes, le pari est en passe d’être réussi pour Take A Desk. Mais pas simple de lancer sa société quand on est étudiant, qui plus est en thèse. Pour l’aider, Théo Olivier a bénéficié pendant 5 mois du programme PEPITE Starter. Un accompagnement qui lui a permis de rencontrer des experts en comptabilité, marketing et aussi UX (expérience utilisateur)… avec des modules sur plusieurs jours. Le tout en restant dans un ,cadre universitaire qui est “une protection” pour le chercheur. Il y a avait aussi “un côté rassurant pour [lui] comme pour [son] directeur de thèse”. L’entreprise existant désormais juridiquement, Théo Olivier poursuit sa thèse ,qui est “dans sa 4e année”.

FAIRE CONNAITRE SON PROJET PENDANT SES ÉTUDES

En parallèle, Take A Desk a été démarché par un incubateur privé, qui lui offre désormais hébergement et fonds. Théo Olivier estime que les PEPITEs sont “un acteur qui manquait sur le marché”. Ils sont en effet “pratiques pour les étudiants en début de projet” qui peuvent ainsi démarrer leur entreprise pendant leurs études, tout en gardant un cadre et une sécurité. C’est aussi l’occasion de “faire connaitre son projet à des incubateurs privés”, qui sont souvent en lien avec les PEPITEs pour détecter les meilleurs potentiels. Et ainsi passer en
douceur des études à l’entrepreneuriat.

VISUEL 1

Promotions 2017-2018

VISUEL 1
Découvrez les étudiants-entrepreneurs de PEPITE Bretagne Pays de la Loire, et leurs projets