Actualités et chroniques

Que fait l'Université Bretagne Loire pour les chercheur-es ?

Étiquettes
Body

VISUEL 1

Véritable espace d’échange trans-disciplinaire, l’établissement a mis en place 10 départements de recherche. Ils permettent d’insuffler de nouveaux projets et de donner plus de visibilité aux travaux.

Si l’Ouest est régulièrement reconnu pour la qualité de sa recherche, encore faut-il qu’elle soit mise en lumière. Cette mise en visibilité est au cœur du projet de l’Université Bretagne Loire. En agrégeant les forces, elle permet en effet d’obtenir une taille suffisante qui lui confère plus de reconnaissance. En effet, plutôt que d’agir uniquement à l’échelle des villes et métropoles, “dans l’Ouest on a jugé que la taille critique c’était la Bretagne et les Pays de la Loire” explique Sylvain Collonge, responsable de la Mission Recherche. Le regroupement sert aussi à “être visible au niveau institutionnel local”, avec un interlocuteur identifié pour les partenaires.

10 départements thématiques pour plus de lisibilité et de cohérence

Mais l’Université Bretagne Loire est avant tout pour les chercheur-e-s “un espace de travail qui leur permet davantage de collaborations” d’après Sylvain Collonge. Si des liens ont été tissés depuis longtemps dans certains secteurs, l’établissement “ne vient pas seulement valider des réseaux existants”. Grâce à la création de 10 départements de recherche thématiques, il est en effet possible d’aller plus loin. Ils se positionnent sur les lignes de force des 2 territoires et conjuguent leur action avec celle des 11 écoles doctorales pilotées par l’Ecole des docteurs. Les chercheurs sont alors plus en contact et avec des moyens dédiés. L’objectif est ainsi de faire émerger de nouveaux projets collectifs, qui seront “candidats à des financements européens”.

Un rôle de mise en relation local et international

Ces financements supplémentaires sont aussi illustrés par le lancement de la campagne post-doctorale, qui est financée par l’Université Bretagne Loire. Ces recrutements permettent ainsi d’amener de nouveaux profils dans les laboratoires de recherche. Plus globalement, l’identification de compétences complémentaires passe par par le département de recherche compétent sur la thématique, qui joue ainsi un rôle de mise en relation avec d’autres laboratoires. Ce travail peut aussi se faire au-delà, avec une recherche transdépartement.

Des évènements et une veille collaborative

La collaboration ne se limite pas pour autant à cette échelle. Les départements de recherche mettent ainsi régulièrement en place des évènements, colloques et workshops. Ils ont pour vocation d’attirer des chercheurs internationaux et de les faire rencontrer ceux des établissements membres de l’Université Bretagne Loire. D’autres outils sont déployés par la Mission Recherche, visant notamment à mettre en place une veille de façon collaborative. L’objectif est donc bien de proposer aux chercheur-e-s un nouveau cadre, afin de déployer le meilleur potentiel de leur travaux, puis de leur donner la meilleure visibilité.

Soutien aux projets de recherche

Dans le cadre de la promotion internationale des activités de recherche et de formation, l’Université Bretagne Loire prend en charge la mise en œuvre du dispositif de soutien financier des régions Bretagne et Pays de la Loire à l’organisation des colloques et congrès internationaux.

Le comité d'orientation scientifique réuni le 12 décembre 2017 a ainsi validé la liste des événements retenus dans le cadre de l'appel à projet "colloques internationaux 2018".