Actualités et chroniques

Les écoles doctorales visent l'efficacité et le rayonnement

Étiquettes
Body

VISUEL 1

L’Université Bretagne Loire a déployé ses 11 écoles doctorales après 3 ans et demi de travail sur le sujet. Résultat : un dispositif solide qui accompagne bien les jeunes chercheurs et leur garantit des perspectives de carrière diversifiées.

Plus de 3 000 directeurs de thèses potentiels, 225 unités de recherche dans le Grand Ouest. Des chiffres qui expliquent pourquoi “l’échelle bi-régionale est la bonne pour les écoles doctorales” d’après Sylvain Collonge, responsable de la Mission Recherche de l’Université Bretagne Loire. L’établissement a en effet structuré 11 écoles doctorales, implantées sur 4 à 6 sites académiques. Il souhaite ainsi faire du doctorat l’un des leviers majeurs de la promotion, de l’attractivité et de la visibilité du territoire. Pour cela, la Communauté d’Université et d’Établissement porte l’accréditation des écoles doctorales et les coordonne.

Un accent sur le suivi de carrière

L’Université Bretagne Loire a ainsi mis en place différents outils comme une charte du Doctorat et un modèle de règlement intérieur adaptable. Ils visent à formaliser différents principes directeurs communs tels que la qualité de l’intégration des doctorants ou encore la qualité de suivi. Des comités de suivi individuel annuels sont d’ailleurs mis en place. L’établissement met aussi le focus sur la formation transversale pour favoriser la poursuite de carrière des docteurs. Des parcours de formation accompagnent ainsi leurs projets professionnels sur un de ces 3 volets : l’enseignement supérieur, l’entreprise et l’innovation, ou la recherche et l’international. À chaque fois, des modules sont proposés, avec mise en pratique, ainsi que la constitution d’un réseau à travers la participation à des évènements.

VISUEL 2
Télécharger le catalogue

Catalogue de formation 2017-2018

Un vaste choix de formations pour élargir son champs de compétences au-delà de son champs disciplinaire.

Ces formations gratuites pour les doctorants inscrits dans les établissements membres sont proposées par l’Ecole des Docteurs de l’Université Bretagne Loire, par les collèges doctoraux de site, et par les écoles doctorales.

Certaines formations sont accessibles à distance grâce aux salles de visioconférence, télé-présence/ télé-amphis. Ces formations permettent de développer des compétences nécessaires pour sa poursuite de carrière.

 

Une organisation très structurée

Pour coordonner le tout, différentes entités structurent l’ensemble. Le pilotage stratégique est ainsi assuré par le Comité Doctoral. Il est composé des chefs des établissements délivrant le doctorat. L’organisation opérationnelle est en revanche assurée par l’École des Docteurs. C’est notamment elle qui réalise la coordination de l’offre de formation transversale et des actions internationales. Chaque école doctorale déploie ensuite la formation professionnelle du jeune chercheur, ainsi que l’organisation des échanges scientifiques et intellectuels entre doctorants. Les pôles doctoraux de chaque site assurent de leur côté le soutien administratif et la réalisation des évènements inter-écoles qui ont lieu chez eux.

Lire aussi "Le doctorat, clé de voute de l'Université Bretagne Loire

Des moyens répartis entre les écoles

Côté financement, l’Université Bretagne Loire mutualise les ressources des écoles doctorales, afin de garantir une répartition égalitaire des moyens sur tout le territoire. En pratique, chaque établissement reverse une part des frais d’inscriptions, qui correspond à 160 € par doctorant-e et l’Université Bretagne Loire complète ce budget par des fonds propres pour les formations transversales et les outils numériques. “Chaque école doctorale a donc les mêmes moyens que les autres pour fonctionner” explique Sylvain Collonge. Si 10 d’entre elles sont centrées sur un domaine scientifique, la onzième est thématique s’intéressant à tout ce qui concerne la mer.

Moyens financiers consacrés au dispositif doctoral

VISUEL 1

 

VISUEL 1