Actualités et chroniques

La poursuite de carrière des docteurs de l’Université Bretagne Loire

Body

BANDEAU

Le pôle Observatoire et indicateurs de l’Université Bretagne Loire réalise annuellement les études sur le devenir des docteur-e-s depuis 2008 et est reconnu pour son savoir-faire par l’ensemble des écoles doctorales. Il participe activement aux groupes de travail nationaux sur la mise en œuvre des enquêtes françaises sur le devenir des docteurs organisées conjointement par le Ministère en charge de l’enseignement supérieur, la Conférence des Présidents d’Université et la Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d’Ingénieurs.

Contexte

En 2016, l’Observatoire, avec l’accord de la commission de l’Ecole des Docteurs, a reconduit ses 2 enquêtes annuelles auprès des 1 057 docteurs diplômés en 2016 et des 1 018 diplômés en 2013.

Pour l’enquête à trois ans (docteurs 2013), le pôle observatoire a utilisé le questionnaire de l’enquête nationale IPDOC2015. Les analyses sur la poursuite de carrière des docteurs des Pays de la Loire et de la Bretagne sont désormais disponibles un an et trois ans après leur soutenance sur le site de l’Université Bretagne Loire.

La mutualisation de cette enquête au niveau de l’Université Bretagne Loire permet d’atteindre des échantillons de taille importante, renforçant la crédibilité et la visibilité de nos indicateurs sur l’emploi des docteurs. Grâce à une étroite collaboration du Pôle Observatoire avec l’Ecole des docteurs, les écoles doctorales, les pôles doctoraux et les structures de recherche, ces enquêtes atteignent des taux de réponses de plus de 70% à trois ans après la soutenance de thèse.

Méthodologie

Deux enquêtes du devenir des docteurs de l’Université Bretagne Loire ont été réalisées en 2016 et 2017 par l’Observatoire de l’Université Bretagne Loire :

  • Docteurs 2016 situation professionnelle en 2017  (1 an après leur soutenance).
    1 057 docteurs 2016 / 945 répondants >> Taux de réponses : 89,4%
  • Docteurs 2013  situation professionnelle en 2016 (3 ans après leur soutenance).
    1 018 docteurs 2013 / 732 réponses >>  Taux de réponses : 72%

Résultats

Caractéristiques des diplômés 2016 par rapport à 2013

  • 60% d’hommes et 40% de femmes chez les docteurs 2016

> Augmentation du nombre de femmes docteures à l’Université Bretagne Loire,  stable au niveau national.

  • 12% de thèses réalisées en cotutelle en 2013 pour 10% de thèse réalisées en 2016

> Tendance à la baisse du nombre de cotutelles

  • Nationalité des docteurs : 43% d’étrangers en 2013, 41% en 2016

> Hausse du nombre de docteurs étrangers sauf en 2016

Financement du doctorat

  • 86% des docteurs 2013 déclarent avoir perçu un financement spécifique pour réaliser leur doctorat à l’Université Bretagne Loire

> Le pourcentage de docteurs ayant perçu un financement spécifique est fluctuant d’une année à l’autre

> La proportion de financement CIFRE est stable (13%)

Taux d’emploi

  • Trois ans après leur doctorat, le taux d’emploi est de 91% sur l’ensemble des deux régions Bretagne et Pays de la Loire en 2016
  • Au niveau national le taux d’emploi était pour les docteurs 2012 enquêtés en 2015, de 85,7% et de 87,6% en Bretagne

> Depuis 2015, le taux d’emploi des docteurs est à la hausse un an et trois après leur soutenance

Nature du contrat de travail

  • Un an après leur doctorat : 33% des emplois sont à durée indéterminée, 28% à durée déterminée (hors post-doctorat) et 39% en post-doctorat

> Augmentation du nombre de post-doctorats depuis 2014

  • Trois ans après leur doctorat 75% des emplois sont à durée indéterminée, 11% à durée déterminée (hors post-doctorat) et 14% en post-doctorat

> Augmentation du nombre de contrats à durée indéterminée 3 ans après leur doctorat depuis 2014. Ce constat est aussi vrai au niveau national

Les salaires

  • En janvier 2017, soit un an après la soutenance de thèse les docteurs Université Bretagne Loire travaillant en France à temps complet perçoivent un salaire net mensuel médian de 2 100 €, hors primes et 13ème mois

> Le salaire un an après leur soutenance, est stable depuis 2014. Au niveau des enquêtes nationales, constat d’une baisse du salaire net médian 3 ans après sa soutenance de 2 410 € à 2 300€ entre les promotions  2013 et 2016

Les types de structures

65 % des docteurs 2013 Université Bretagne Loire travaillent dans le secteur public, 28% dans le secteur des entreprises, y compris entreprises parapubliques en 2016

> Depuis 2015, augmentation du nombre de docteurs travaillant dans le secteur privé

> Augmentation du nombre de créateurs d’entreprise tout en restant sur de petits volumes (2,6 % à 3,5% des docteurs en Bretagne).  Au niveau national, sur la même période 2% à 3% des docteurs ont créé leur entreprise

La localisation de l’emploi situation en 2016

Un an après leur doctorat, 44% des docteurs travaillent en Bretagne ou Pays de la Loire et 29% travaillent à l’étranger

> Augmentation des emplois en Bretagne et Pays de la Loire. Stabilité des emplois à l’étranger avec plus de français qui partent et moins d’étrangers

Trois ans après leur doctorat, 32% des docteurs travaillent en Bretagne ou en Pays de la Loire et 37% travaillent à l’étranger

> Tendance à la baisse des emplois de proximité. Augmentation des emplois à l’étranger surtout par les étrangers

 

Note méthodologique : les tendances sont le résultat d’analyses des enquêtes docteurs des écoles doctorales bretonnes menées par l’Observatoire de l’Université Bretagne Loire depuis 2013. Les données nationales sont issues de l’enquête IPDOC 2015 du MESRI et des enquêtes « génération » du CEREQ.

Etude à 1 an

Les docteurs ayant soutenu leur thèse sur le territoire Bretagne et Pays de la Loire au cours de l'année 2016 (n = 1 057) ont été interrogés sur leur situation en janvier 2017.

Les résultats de cette enquête sont également déclinés par région :

Etude à 3 ans

Les docteurs ayant soutenu leur thèse en Bretagne ou en Pays de la Loire au cours de l’année 2013 (n = 1 018) ont été interrogés en décembre 2016, soit 3 ans après l’obtention du Doctorat.

Les résultats de cette enquête sont également déclinés par région :