Actualités et chroniques

MT180 : témoignage de khaoula Boukir

VISUEL 1


Ce qui m'a motivé le plus pour participer au concours de ma thèse en 180 secondes c'est le challenge que ça représente. Arriver à expliquer un sujet de thèse assez spécialisé devant un public complémentent diversifié et en plus avec une contrainte de temps, ce n'est surtout pas une tâche facile. D'un autre côté, j'avais toujours du mal à m'exprimer en grand public, c'est pour cela que le concours était vraiment l'aventure parfaite qui pourra m'aider à dépasser mes limites. Je dis bien une aventure car ça m'a permis de présenter 3 ans de thèse en 3 minutes de vulgarisation.

La formation et le concours "MT180" m'ont permis de bien réussir ce challenge, d'abord ça m'a appris à développer des capacités de communication, de prise de parole en public, de vulgariser un sujet scientifique et surtout de le présenter de manière intéressante à des gens qui ne sont pas du domaine. La formation m'a permis aussi de rencontrer des doctorants de différents niveaux et domaines, mais ce que j'ai beaucoup apprécié, c'était le fait qu'on travaillait tous en équipe. Chacun de nous donnait son avis aux autres doctorants pour qu'ils puissent parfaire leurs discours et leur présence sur scène, même si nous étions en concurrence. L'objectif n'était surtout pas de gagner mais plutôt de réussir ce challenge, et justement nous l'avons tous réussit.

Je recommande vivement cette expérience à tous les doctorants de tous les domaines, ce n'est vraiment pas quelque chose à regretter, ça permet d'évoluer sur le plan personnel mais aussi sur le plan professionnel. En effet, ça motive encore plus pour son travail de thèse puisqu'on commence à le voir de manière plus concrète il me semble.