Actualités et chroniques

Horizon 2020 : le projet GHaNA

Étiquettes
Body

BANDEAU

Le projet GHaNA (The Genus Haslea, New marine resources for blue biotechnology and Aquaculture) est un programme d’échange de personnels scientifiques pour la recherche et l’innovation (RISE) financé par les actions Marie Skłodowska-Curie du programme cadre de recherche européen Horizon 2020.

Ce projet porté par un consortium coordonné par le laboratoire Mer, Molécules, Santé de l’Université du Maine est composé de 22 organisations académiques et non académiques, du secteur de la recherche et de l’innovation, appartenant à 13 pays différents (Danemark, Espagne, France, Grèce, Pologne, Royaume-Uni, Suisse, Algérie, Australie, Canada, États-Unis, Indonésie et Vietnam).

Sur le plan scientifique

VISUEL 1L’objectif principal du projet GHaNA est d’explorer et de caractériser une nouvelle ressource biologique marine, les diatomées du genre Haslea, pour des applications en biotechnologie bleue dans l'aquaculture, les cosmétiques et éventuellement les secteurs alimentaire et de la santé.

Pour atteindre cet objectif, GHaNA vise à étudier la diversité biologique et chimique du genre Haslea et à déterminer le type de photobioréacteurs le mieux adapté à ces microalgues, afin de développer une production à grande échelle pour des applications industrielles viables en maximisant la production de biomasse et de composés d’intérêt tels que terpénoïdes, pigments, lipides et squelettes de silice (résidus issus du processus de bioraffinage).

VISUEL 1
Jean-Luc MOUGET - Responsable scientifique du projet - Laboratoire Mer, Molécules, Santé de l'Université du Maine, Le Mans

Les travaux de recherche fondamentale et appliquée effectués dans le cadre de GHaNA permettront d’isoler des souches d’Haslea à croissance rapide en optimisant leur environnement de croissance pour augmenter la productivité de marennine et d’autres composés de haute valeur ajoutée. Il permettra aussi de développer une biotechnologie bleue spécifiquement appliquée aux micro-algues benthiques.

A terme, les retombées de ce projet devraient concerner l'exploitation industrielle des colorants et des composés bioactifs par des activités commerciales dans les secteurs de l'aquaculture, de l'agroalimentaire, des cosmétiques et de la santé.

Les modalités d'un projet RISE

Cet instrument finance et encourage les collaborations internationales et intersectorielles à travers des échanges de personnel de recherche et innovation, ainsi que le partage de savoirs et d'idées de la recherche vers le marché (et vice-versa) pour l'avancement de la science et le développement de l'innovation.

Les laboratoires participant à un projet RISE vont organiser la mobilité et la formation de leurs personnels scientifiques et administratifs, au travers de périodes de détachement de 1 à 12 mois chez les partenaires du réseau. Les projets RISE sont par nature des projets d’ouverture et de fertilisation scientifique aux interfaces des secteurs académique et économique.
 

Pour aller plus loin

Etablissement coordinateur:  Université du Maine
Laboratoire Mer Molécules Santé MMS (EA 2160) :